Agent de sécurité nucléaire

19 Fév 2022 | Métiers Sécurité, Nucléaire, Sécurité privée | 0 commentaires

EN QUOI CONSISTE CE MÉTIER ?

L’agent de sécurité nucléaire exerce dans tous environnements nucléaires. Il/elle assure la protection des installations et des sites sensibles.

DES MISSIONS VARIÉES ET TOUJOURS DANS L’ACTION !

Il/Elle contrôle les accès (à l’aide des moyens matériels mis à disposition) :
• Contrôles des personnes et des bagages en entrée/sortie ;
• Gestion des déclenchements au contrôle systématique radiologique en sortie de site (C3 ou autres) ;
• Contrôle des véhicules en entrée/sortie (contrôle visuel de l’intérieur, et autorisation d’accès) ;
• Contrôles des scellés et des documents sur transports transnucléaires ;
• Vérification en entrée/sortie des listes de matériels et de la validité des bons de matériels ;
• Accompagnement pour raison de sûreté des visites en groupe ;
• Exploitation des systèmes de contrôle d’accès (gestion et armement des terminaux d’accès) et DSI (défaut système intrusion).

Il/Elle participe à la sécurisation du site :
• Par rondes périmétriques (clôtures) et intérieures (installations, bâtiments) ;
• Par rondes de sécurité du matériel de détection (caméra, doppler) ;
• Par interventions en zones ;
• Par levées de doute sur alarme ;
• Par interventions sur les portes et autres éléments donnant
accès au périmètre réservé.

Prévention, secours aux personnes, incendie :
• Vérifications de l’application des consignes de sécurité particulières au site (port du casque, du badge) ;
• Porter secours aux personnes ;
• Prévenir et lutter contre les départs d’incendies ;
• Accompagnement des secours extérieurs ;
• Participation au PUI (plan d’urgence interne).

LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT

Il faut justifier d’une aptitude professionnelle initiale obligatoire comme par exemple le CQP APS, être majeur, avoir un casier judiciaire compatible avec l’exercice d’une activité privée de sécurité et être en possession d’une carte professionnelle.

DES FORMATIONS ACCESSIBLES A TOUS

Différents niveaux d’études sont possibles pour exercer ce métier.
Les CAP (ou équivalent), Mentions complémentaires ou Bacs pros représentent les diplômes de base. Avec un bac + 3 ou un bac + 5, on occupe directement un poste d’encadrement.
L’ensemble des formations initiales de l’ensemble des métiers de la sécurité privée comportent un tronc commun de 41 heures. Il permet d’acquérir des connaissances liées à l’environnement juridique de la
sécurité privée (le livre VI du code de la sécurité intérieure, le code pénal, le respect des libertés publiques, la déontologie professionnelle), mais également aux comportements et actions que tous les agents
de sécurité privée doivent maîtriser de manière uniforme (les premiers secours, les situations conflictuelles, la transmission des informations).

Consulter les formations ou les métiers