AGENTS DE SÛRETÉ FERROVIAIRE

16 Jan 2022 | Métiers Sécurité | 0 commentaires

SNCF

Principale mission de l’agent de la sûreté : éviter les actes de malveillance et les agressions. Pour cela, il patrouille dans les trains, les gares, les entrepôts de marchandises et les installations de la SNCF (Société nationale des chemins de fer), afin d’éviter le vandalisme ou les vols. Il a un rôle principalement dissuasif mais, le cas échéant, il intervient afin de garantir la sécurité et la tranquillité des voyageurs.

L’agent de la sûreté ferroviaire assure également la protection de tous les personnels de la SNCF. Par exemple, les conducteurs de train, les contrôleurs, les agents de gare… susceptibles d’être victimes d’agressions verbales ou physiques. Bref, il ne connaît pas la routine !LES MÉTIERS ET SPÉCIALISÉS  : A– Agent opérationnel– Conducteur de chien de défense– Conducteur de chien en détection d’explosifs– Sûreté économique et financière– Protection du réseau / matériel (expertise sûreté et diagnostic sûreté, vulnérabilité)– Lutte anti Tag– Agent d’équipe d’assistance rapide (mélange SUGE et escale)– Unité Nationale d’intervention rapide (déployable sur tout le territoire)– Formateurs techniques d’interventions professionnelles– Télé pilote de DronesAQUELLE FORMATION FAUT-IL SUIVRE :AOccuper un poste d’agent de la sûreté ferroviaire nécessite tout d’abord d’être recruté à la SNCF. On postule en ligne (www.emploi.sncf.com) en exposant ses motivations. Il faut avoir 18 ans au minimum, un casier judiciaire vierge, et aussi posséder certaines compétences sportives et relationnelles. Un diplôme de niveau 3 (CAP) constitue la base demandée. Sans diplôme, une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans le domaine de la sécurité ou de la relation client est exigée.

Les candidats sont ensuite soumis à des tests et entretiens destinés à évaluer leurs motivations, compétences et aptitudes à évoluer dans leur futur environnement professionnel. Celles et ceux qui sont reçus suivent une formation rémunérée de quatre mois à l’université de la sûreté SNCF (à Ermont, dans l’Oise), cursus comprenant apprentissages théoriques et formation au tir et aux techniques d’intervention. Les futurs agents ont ensuite douze semaines pour mettre en pratique sur le terrain, en gare ou dans les trains, les connaissances acquises. Ils et elles obtiennent le titre de niveau 4 « Agent de la sûreté ferroviaire ».

En amont, un CAP Agent de sécurité, un bac professionnel Métiers de la sécurité ou un brevet professionnel Agent technique de prévention et de sécurité constituent de bonnes préparations. Le BP Agent technique de sécurité dans les transports permet d’accéder au métier. Il est préparé dans un seul établissement, à Fosses (Val-d’Oise), en partenariat avec la SNCF.

RATP

Travaillant en équipe, les agents du département de la sûreté contribuent par leur vigilance et leur capacité d’adaptation à assurer un service de qualité auprès des voyageurs tout en gardant leur capacité d’intervention en cas d’incident.

VOS PRINCIPALES MISSIONS AU QUOTIDIENS :

  • Sécuriser les voyageurs, le personnel et les biens de l’entreprise
  • Participer à des actions de sécurisation en partenariat avec la Police des Transports
  • Garantir la sécurité et la qualité du service offert aux clients
  • Prévenir les actes d’incivilité et contribuer à la lutte contre la fraude

Vous travaillez sur l’ensemble du réseau en Ile-de-France à bord des bus, du métro, du RER et des tramways. Vous dissuadez des actes d’incivilité ou troubles divers par une présence sur les réseaux RATP.

Vous assurez la sécurité des biens et des personnes sur l’ensemble des réseaux.

Vous participez à l’amélioration du sentiment de sécurité en veillant à la maîtrise des espaces. Vous contribuez à la lutte contre la fraude.

Vous apportez aide et assistance aux voyageurs, aux exploitants.

Vous participez à des actions de sécurisation en partenariat avec la police, la gendarmerie et les départements de l’exploitation.

Vous êtes en capacité d’intervenir efficacement et rapidement pour assurer la sécurité des biens et des personnes

Tout comme leurs homologues de la SNCF, une enquête administrative sera menée en amont afin de délivrer l’autorisation d’embauche et pour la délivrance des autorisations de ports d’armes ainsi que l’assermentation.

Une recherche d’informations sur les spécificités des métiers assurant la police des transports ferroviaires ou guidés ne peut qu’apporter des chances en plus lors des phases de sélection.

EN COMPLÉMENT :

Le parcours de recrutement agent et manager 

Offre d’emploi GPSR