Cavalier de la garde républicaine

28 Jan 2022 | Gendarmerie nationale, Métiers Sécurité, Sécurité publique | 0 commentaires

Domaine : Animaux, Sécurité
Voie d’entrée : GAV EP, GAV APJA, SOG
Diplômes : Aucun diplôme requis, Baccalauréat
Qualités : Rigueur, Disponibilité, Résistance physique

La cavalerie de la Garde Républicaine, ce sont environ 450 cavaliers dédiés à la sécurisation et la prévention dans les zones urbaines et rurales.

LA VIE DU CAVALIER A LA GARDE RÉPUBLICAINE :

Comme les autres gendarmes, les journées du cavalier se suivent mais ne se ressemblent pas ! Elles comprennent cependant une grande partie dédiée au soin des animaux : entretien des écuries, du box, des stalles puis travail avec les chevaux.

La plupart des cavaliers sont installés au cœur de Paris ; les autres sont répartis en fonction des besoin en métropole et Outre-mer. Ils et elles patrouillent et sécurisent des sites en ville, en zone périurbaine et rurale où le cheval devient parfois un extraordinaire allié.

Il arrive également aux cavaliers d’encadrer certaines cérémonies officielles (services d’honneur) auprès d’autorités de l’État, ou de pratiquer la musique à haut niveau au sein de la fanfare du régiment de cavalerie.  

PRÉREQUIS :

Pour devenir cavalier de la Garde Républicaine, vous devez impérativement être titulaire d’un diplôme équestre Galop 5 minimum (validé par la Fédération Française d’Équitation).

En fonction de votre niveau d’études, vous pourrez postuler au recrutement gendarme-adjoint de terrain, de gendarme-adjoint Emploi Particulier ou passer le concours sous-officier.

À la sortie de l’école de gendarmerie, vous passerez des tests d’aptitude équestre, puis bénéficierez d’une formation complémentaire de deux à cinq mois. Vous y apprendrez le métier de gendarme à cheval (apprendre à tirer à cheval, maîtriser un individu sans descendre de cheval, etc.). Cette formation est riche en apprentissages !

Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Préparez-vous bien physiquement ! Une bonne connaissance des chevaux est bien évidemment un plus.

ÉVOLUTIONS ?

Au-delà de la cavalerie, il existe de nombreuses spécialités au sein de la Garde Républicaine. Si vous le souhaitez, vous pourrez rejoindre les équipes d’intervention, les équipes cynophiles, les tireurs d’élite, etc.). Après quelques années au sein de la Garde Républicaine, vous pourrez vous diriger vers une autre spécialité (GIGNPolice judiciairegendarmerie mobile, etc.).

En tant que sous-officier, vous pourrez passer des concours en interne pour aller vers des postes à responsabilité : le concours Officier Semi-Direct ou le concours Officier du Rang.

GAV : S’INFORMER

Source : Gendarmerie Nationale