L’Europe va créer son propre résolveur DNS pour se passer des géants américains

22 Jan 2022 | Actualités | 0 commentaires

Baptisé DNS4EU, il permettra de concurrencer les services proposés par Google et Cloudflare, tout en garantissant une sécurité maximale pour les utilisateurs.

La Commission européenne vient récemment de lancer un appel à projets de 80 millions d’euros pour la création d’un service de résolution DNS. Généralement, ce type de service est directement fourni par le FAI, mais on peut également paramétrer un service tiers.

Ceux fournis par Google, Cloudflare ou OpenDNS sont actuellement les plus utilisés, ce qui pose un problème de souveraineté, car ils sont tous d’origine américaine.

Baptisé DNS4EU, le futur résolveur européen aura pour but de proposer une alternative, et de concurrencer ces solutions, le tout dans le respect des règles du RGPD.

Mais ce n’est pas tout. L’objectif sera également de protéger les utilisateurs des éventuelles menaces sur la Toile.

À ce titre, il supportera les standards comme DNSSEC, DNS over TLS, ou DNS over HTTPS. Ils permettront de renforcer la protection des données personnelles et d’éviter les piratages.

Grâce à des services de filtrage intégré, DNS4EU pourra également bloquer les sites malveillants susceptibles de distribuer des malwares ou de procéder à du phishing.

Filtrage DNS intégré

Enfin, le résolveur bloquera également les contenus jugés illégaux. Dans cette catégorie, on retrouvera sans doute les sites liés au terrorisme ou à la pédopornographie, mais aussi à la contrefaçon d’œuvres audiovisuelles. Mais ce dernier point sera probablement un frein à l’adoption. Car il ne faut pas se voiler la face : l’internaute européen, qui décide de remplacer le résolveur de son FAI par ceux de Google ou Cloudflare, le fait souvent pour pouvoir accéder à des sites interdits.

Source