La vidéosurveillance biométrique aux JO de Paris, un nouveau pas vers la “société de surveillance” numérique

6 Avr 2023 | Publications, Actu

Information générale :

La vidéosurveillance biométrique

est une technologie qui utilise des caméras de surveillance pour capturer des images de personnes et identifier leur identité en utilisant des caractéristiques physiques ou comportementales uniques, telles que les empreintes digitales, la reconnaissance faciale, la reconnaissance de la voix ou la reconnaissance de la démarche.

Technologie :

Cette technologie a des avantages en termes de sécurité, car elle peut aider à identifier les personnes impliquées dans des activités criminelles ou suspectes. Cependant, elle soulève également des préoccupations en matière de protection de la vie privée, car elle permet de recueillir des informations sur les individus sans leur consentement ou leur connaissance.

Infos :

Il est important de mettre en place des politiques et des règles claires pour l’utilisation de la vidéosurveillance biométrique afin de garantir que les droits des individus sont respectés et que la technologie est utilisée de manière responsable et éthique.

  • Pour consulter cet article en détail, cliquez source.

Agent Alerte Armes Armée Arnaque BAC BAC+3 BAC+5 BEP CAP Catégorie A Catégorie B Catégorie C Cloud CNIL Commissaires contrôle Cyber Défense Ecologie Europe Gardiens de la paix Gradés IA Incendie Informatique Internet JO maison Numérique Officiers ordinateur Quantique Recrutement Réseaux sociaux Réservistes Sans diplôme Santé Sous Officiers Surveillance Sécurité Sûreté Technologie Union européenne Voyage

Vous trouverez ci-dessous les derniers articles mis en ligne :

INFORMATION

L’article (analyse, conseil, étude) est unique et a été rédigé par un bénévole expert de chez ADESS, ayant une grande expertise dans sa thématique de prédilection. Il a accumulé une expérience professionnelle significative et des diplômes qui lui sont associés.

ADESS n’a aucune intention d’approuver ou d’infirmer les opinions exprimées dans les publications, qui restent la propriété de leurs auteurs :