Biologiste forensique

23 Jan 2022 | Métiers sécurité, Gendarmerie nationale, Sécurité publique

Définition du métier :

Le biologiste forensique

est rattaché aux départements de la Division Criminalistique Biologie Génétique ont pour rôle de déterminer des profils génétiques humains à partir de prélèvements réalisés sur les scènes d’infraction. Ses experts traitent jusqu’à 5000 prélèvements par mois !

  • Domaine : Enquêtes, Scientifique
  • Voie d’entrée : SOG, OG
  • Diplômes : Baccalauréat, BAC +5
  • Qualités : Méthode, Réactivité, Rigueur

LA VIE DES INGENIEURS EN BIOLOGIE MOLECULAIRE FORENSIQUE :

La journée d’un ingénieur en biologie moléculaire est différente selon la fonction exercée :

  • Les techniciens de laboratoire sont des sous-officiers chargés de la partie technique des prélèvements. Leurs journées alternent entre le travail de laboratoire et l’analyse des données. Les techniciens les plus expérimentés aident également à la rédaction des rapports d’expertise ;
  • Les experts sont des officiers ou des civils de niveau bac +5. Ils et elles définissent la stratégie d’analyse des prélèvements, interprètent les résultats, rédigent les rapports d’expertise et témoignent en cour d’assises si nécessaire ;
  • Les cadres officiers assurent le bon fonctionnement, l’organisation du laboratoire et le suivi qualité des résultats. Ils et elles mettent aussi en place de nouvelles techniques pour augmenter l’efficacité du processus et sont en lien étroit avec les techniciens et les experts.

PREREQUIS :

Pour devenir ingénieur en biologie moléculaire (biologiste forensique), plusieurs voies d’entrées sont possibles :

Recrutements et conditions d’accès

Plusieurs voies d’accès existent pour devenir gendarme (biologiste forensique). Choisissez celle qui vous correspond le mieux !

Quel que soit le concours, vous serez formé en école et pourrez demander à rejoindre l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) dès votre sortie ou suite à une première expérience sur le terrain. En tant qu’officier, vous alternerez entre des postes dans le domaine de la biologie et des postes à responsabilité sur le terrain.

Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Pour travailler au sein d’un laboratoire criminalistique, un diplôme scientifique (biotechnologies, sciences du vivant, biologie moléculaire, etc.) est indispensable ;
Pour l’expertise en biologie, vous devrez être titulaire d’un diplôme en biologie moléculaire ou en génétique et avoir une expérience en laboratoire. 

Tenez-vous informés des évolutions dans le milieu forensique, soyez force de proposition, montrez votre curiosité et votre motivation, elles seront des atouts dans votre parcours ! 

Renseignez-vous également sur le métier de gendarme et les procédures judiciaires, car vous serez amenés à travailler avec d’autres unités.

EVOLUTION :

Sous-officier, vous pourrez passer en interne le concours officier Semi-direct ou le concours officier du Rang, pour devenir officier de gendarmerie et évoluer vers des postes à responsabilité ;

Officier, vous pourrez monter en compétence et obtenir des qualifications internes, ou changer de service tout en restant dans le domaine de la génétique.

JE PEUX M’INSCRIRE TOUTE DE SUITE ?

Vous pouvez vous renseigner sur les inscriptions et éventuellement commencer à créer votre compte.

Source : Gendarmerie Nationale

Agent Alerte Armes Armée Arnaque BAC BAC+3 BAC+5 BEP CAP Catégorie A Catégorie B Catégorie C Cloud Commissaires Cyber Drones Défense Etats-Unis Europe Gardiens de la paix Gradés Guerre Hacker IA Incendie Informatique Internet JO NRBC Numérique Officiers ordinateur Quantique Recrutement Russie Réseaux sociaux Réservistes Sans diplôme Santé Surveillance Sécurité Sûreté Technologie Union européenne