Contrôleur – programmeur des douanes

6 Avr 2023 | Métiers, Douane, Sécurité publique

Définition du métier :

Le contrôleur – programmeur des douanes

engagée dans une stratégie du  » tout digital  » depuis plusieurs années, la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects (DGDDI) s’est dotée d’un système d’information perfectionné, ouvert sur les entreprises et les particuliers.
La DGDDI dispose donc d’une filière informatique composée de Contrôleur – programmeur des douanes, de catégorie B, appartenant ainsi à la fonction publique d’État.

NIVEAU D’ETUDE :

Concours de Catégorie B :

  • Baccalauréat : Un baccalauréat général avec une spécialisation en sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) ou un baccalauréat professionnel en systèmes numériques peut être un bon point de départ.
  • BTS (Brevet de Technicien Supérieur) : Un BTS en Services informatiques aux organisations (SIO), option Solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux (SISR), ou option Solutions logicielles et applications métiers (SLAM).
  • DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) : Un DUT en Informatique ou un DUT en Réseaux et télécommunications.
  • Licence professionnelle : Une licence professionnelle en informatique, en cybersécurité, ou en systèmes et réseaux peut également être très bénéfique.

LES MISSIONS DU CONTROLEUR – PROGRAMMER DES DOUANES :

Le contrôleur – programmeur des douanes a en charge le développement et la gestion des applications et des réseaux.

Il peut également assurer des missions d’assistance aux utilisateurs des services en ligne et des multiples services en ligne offerts par la DGDDI.

CONDITIONS D’INSCRIPTION AU CONCOURS DE CONTROLEUR – PROGRAMMEUR DES DOUANES :

  • Être de nationalité française ou être ressortissant d’un pays membre de l’UE, d’un pays membre de l’accord sur l’espace économique européen, d’Andorre, de Monaco ou de la Suisse,
  • Être de bonne moralité et avoir un bulletin n°2 du casier judiciaire ne comportant aucune mention incompatible avec l’exercice des fonctions de Contrôleur – programmeur des douanes,
  • Avoir réalisé votre Journée Défense et Citoyenneté (sauf pour les plus de 25 ans),
  • Être titulaire d’un baccalauréat ou d’un diplôme de niveau 4, ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans à temps plein dans un emploi de niveau au moins équivalent,

LES EPREUVES DU CONCOURS EXTERNE DE CONTROLEUR – PROGRAMMEUR DES DOUANES :

L’admissibilité

  • Épreuve n° 1 – Durée : 3 heures – Coefficient 2. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
  • Épreuve n° 2 : Etablissement et/ou relecture de l’algorithme (sous forme d’ordinogramme) correspondant à la solution d’un problème simple et écriture des séquences de programme demandées correspondantes. La programmation devra être réalisée dans un langage évolué choisi par le candidat, au moment de son inscription, sur la liste fixée par arrêté du ministre intéressé en application de l’article 9 de l’arrêté du 10 juin 1982 susvisé. – Durée : 4 heures – Coefficient 4. Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

L’admission

  • Entretien avec le jury destiné à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions de contrôleur : présentation du candidat, durant cinq minutes, de son parcours. Et échange avec le jury. – Durée : 25 minutes – Coefficient 5. Toute note inférieure à 5 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

LA FORMATION INITIALE :

Les lauréats du concours sont nommés contrôleurs stagiaires pour une durée d’un an. Ils effectuent à ce titre deux périodes de stage :

  • Un cycle d’enseignement professionnel – Durée : 4 mois, à l’École Nationale des Douanes de La Rochelle
  • Une période de formation pratique dans les services de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects – Durée : environ 8 mois.

LA TITULARISATION DU CONTROLEUR – PROGRAMMEUR DES DOUANES :

À l’issue de leur année de stage, les contrôleurs stagiaires sont titularisés dans le grade de Contrôleur des douanes et droits indirects de deuxième classe et sont affectés dans les services.
Principalement :

  • Le Centre Informatique Douanier d’Osny (Val d’Oise),
  • La Direction Nationale des Statistiques et du Commerce Extérieur à Toulouse,
  • La sous direction des systèmes d’information et des télécommunications de la direction générale des douanes à Montreuil.

Les nouveaux stagiaires sont tenus d’exercer au moins 5 ans dans leur spécialité.

LA REMUNERATION DU CONTROLEUR – PROGRAMMEUR DES DOUANES :

Dès l’affectation en sortie d’école, le Contrôleur – programmeur des douanes percevra 32 100 euros (primes incluses) en chiffres bruts annuels (chiffres indicatifs pour des agents recrutés à titre externe – base 2021).

EVOLUTION DE CARRIERE DU CONTROLEUR – PROGRAMMEUR DES DOAUNES :

Le Contrôleur – programmeur des douanes évoluera naturellement avec l’ancienneté pour gravir les 13 échelons qui composent le grade de Contrôleur de deuxième classe.

Le Contrôleur pourra ainsi accéder aux grades supérieurs par concours ou par promotion, sous réserve de certaines conditions d’ancienneté de carrière ; en catégorie B, au grade de contrôleur de première classe et de Contrôleur principal et, en catégorie A, au grade d’Inspecteur.

Enfin, le Contrôleur – programmeur des douanes pourra également se présenter au concours interne d’Inspecteur, spécialité traitement de l’information – programmeur de système d’information.

Source : Douane

Agent Alerte Armes Armée Arnaque BAC BAC+3 BAC+5 BEP CAP Catégorie A Catégorie B Catégorie C Cloud CNIL Commissaires contrôle Cyber Défense Ecologie Europe Gardiens de la paix Gradés IA Incendie Informatique Internet JO maison Numérique Officiers ordinateur Quantique Recrutement Réseaux sociaux Réservistes Sans diplôme Santé Sous Officiers Surveillance Sécurité Sûreté Technologie Union européenne Voyage

INFORMATION

L’article (analyse, conseil, étude) est unique et a été rédigé par un bénévole expert de chez ADESS, ayant une grande expertise dans sa thématique de prédilection. Il a accumulé une expérience professionnelle significative et des diplômes qui lui sont associés.

ADESS n’a aucune intention d’approuver ou d’infirmer les opinions exprimées dans les publications, qui restent la propriété de leurs auteurs :