Gendarme au sein du GIGN

1 Mai 2023 | Métiers sécurité, Gendarmerie nationale, Sécurité publique

Définition du métier :

Le Gendarme au sein du GIGN

le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale est une unité de contre-terrorisme et de gestion de crise. Le GIGN intervient en tout temps et en tout lieu, de France comme à l’étranger dans des situations extrêmes (libération d’otage, grand banditisme, traque, menace terrorisme, arrestation de dangereux forcenés, émeutes dans les prisons) requérant des savoir-faire spécifiques.

Le Gendarme au sein du GIGN intervient aussi à la protection du président de la République, la protection des diplomates français dans les pays en guerre ou en crise grave.

En plus des situations où les intérêts de la France étant menacés, le GIGN peut être engagé à l’étranger.

Domaine : Intervention, Sécurité
Voie d’entrée : SOG, OG
Diplômes : Baccalauréat, BAC +5
Qualités : Esprit d’équipe, Résistance physique, Adaptabilité, Rigueur

Vidéo : Gendarme au sein du GIGN

LA VIE D’UN GENDARME AU SEIN DU GIGN :

Les femmes et les hommes (Gendarme au sein du GIGN) participent à des missions d’intervention, de protection ou d’observation recherche. Leur quotidien est centré sur la préparation à agir face à tout type de crise. Chaque jour, ils éprouvent leur savoir-faire et leurs modes opératoires sur des missions variées (arrestations à haut risque, sécurité protection, filatures). Leur entraînement est physique, mais aussi technique. Il est conduit dans tous types de milieux : sur terre, dans les airs, en mer et parfois même dans le désert !

Le Gendarme au sein du GIGN dispose également de personnels techniques et administratifs, spécialistes en ressources humaines, gestion, restauration ou mécanique.

Pour réaliser au mieux leur mission, les membres du GIGN doivent se préparer physiquement et mentalement en s’exerçant sur différents entraînements à la fois individuels, semi-collectifs, collectifs et aux différents stages tels que : CT1 (moniteur) / CT2 (moniteur-chef), corps à corps, NEDEX (explosifs), OMB (Orienteur marqueur baliseur) …

Les entraînements individuels peuvent concerner un entretien personnel comme la musculation, natation, cyclisme, sport de combat….

Les entraînements semi-collectifs peuvent concerner la progression dans les bâtiments, les études de matériels telles que les explosifs, armes…)

Les entraînements collectifs concernent l’intervention, la sécurité/protection et l’observation recherchent tels que :

  • Des prises d’otages à bord des avions ou navire ;
  • La coordination des moyens sur un suivi de personne ;
  • La préparation à l’engagement au profit de diplomates dans un pays en guerre…).

LES PRÉREQUIS D’UN GENDARME AU SEIN DU GIGN :

RECRUTEMENT AU GIGN :

Il se fait sur la base du volontariat. Pour se porter volontaire, le candidat doit être gendarme de carrière, avoir moins de 34 ans, apte au parachutisme, être en excellente condition physique et posséder une ouïe et une vision absolument parfaite. Grande maturité et sang-froid à toute épreuve sont indispensables.

Des tests d’une semaine sont organisés chaque année en région parisienne :

  • Tests physiques et techniques ;
  • Tests psychotechniques (questionnaires de personnalités, épreuves de groupe, mises en situation pratique, entretiens avec des psychologues).

Quelques exemples de test :

  • Parcours d’obstacles en temps chronométré : gouttières, tyroliennes, cheminées, échelles, parcours en spéléologie ;
  • Épreuve de résistance aux gaz lacrymogènes ;
  • Parcours du combattant ;
  • Parcours d’évasion et affrontement avec un chien de l’unité (tenue matelassée) ;
  • Épreuve d’agressivité (boxe en deux rounds de deux minutes) ;
  • Épreuve d’endurance : marche commando de 8 km en treillis et rangers avec sac de 11 kg et arme ;
  • Épreuves de natation : 100 m nage libre (temps imposé), saut d’un plongeoir à 10 m de haut, 50 m pieds et mains liés, 50 m en apnée ;
  • Épreuves de résistance : maximum de pompes, tractions et abdominaux dans un temps limité, grimper de corde de 6 m ;
  • Saut de corde d’un viaduc ;
  • Épreuves de tir (rappelons que le gendarme ne doit pas tuer mais neutraliser) : épreuve au fusil à 200 m (10 munitions), épreuve au pistolet automatique à 15 m (10 munitions).

EVOLUTION DE CARRIERE DU GENDARME AU SEIN DU GIGN :

En fin de formation et en fonction de vos aptitudes, vous devrez vous spécialiser dans un domaine spécifique : intervention, sécurité protection, observation, etc.
Vous pourrez ensuite faire carrière au GIGN, en occupant des postes à responsabilité liés au domaine que vous aurez choisi, et en suivant une formation continue pour vous perfectionner tout au long de votre carrière.

Le gendarme au sein du GIGN est spécialisé sur de nombreux domaines comme :

  • Plongeurs ;
  • Négociateurs ;
  • Contre tireur ;
  • Chuteur opérationnel ;
  • Maître-chien ;
  • Instructeur ;
  • Technicien.

SALAIRE D’UN GENDARME AU SEIN DU GIGN :

La rémunération d’un membre du GIGN est identique à celle d’un autre gendarme, le minimum étant d’environ 1 200€ mensuels nets, et dépend de son grade et de son échelon. Ainsi un major au dernier échelon perçoit un peu plus de 3 000€. Mais ce salaire est largement augmenté par les primes et indemnités diverses.

JE PEUX M’INSCRIRE TOUT DE SUITE ?

Vous pouvez vous renseigner sur les inscriptions et éventuellement commencer à créer votre compte.

Source : Gendarmerie Nationale

Agent Alerte Armes Armée Arnaque BAC BAC+3 BAC+5 BEP CAP Catégorie A Catégorie B Catégorie C Cloud Commissaires Cyber Drones Défense Etats-Unis Europe Gardiens de la paix Gradés Guerre Hacker IA Incendie Informatique Internet JO NRBC Numérique Officiers ordinateur Quantique Recrutement Russie Réseaux sociaux Réservistes Sans diplôme Santé Surveillance Sécurité Sûreté Technologie Union européenne