GHB : les recommandations de la Police Nationale

15 Sep 2022 | Publications, Conseil

Information générale :

Le GHB

un (gamma-hydroxybutyrate) est un dépresseur du système nerveux central couramment utilisé comme drogue récréative. Il peut causer la sédation, l’euphorie et une sociabilité accrue, mais il peut aussi être très dangereux et même mortel.

Drogue :

Le GHB est une substance « Drogue » qui crée une forte dépendance et son utilisation peut entraîner une dépendance physique et des symptômes de sevrage. Le surdosage est également un risque important, car la différence entre une dose récréative et une dose létale est très faible. En fait, le GHB est parfois appelé la « drogue du viol » parce qu’il peut être facilement glissé dans la boisson d’une personne et la rendre inconsciente ou incapable de résister.

Infos :

Il est important de noter que le GHB est illégal dans de nombreux pays, y compris les États-Unis, et que sa possession, sa vente et son utilisation peuvent entraîner de graves conséquences juridiques. Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes aux prises avec une dépendance au GHB ou à toute autre substance, il est important de demander l’aide d’un professionnel de la santé ou d’un spécialiste de la toxicomanie.

  • Pour consulter cet article en détail, cliquez source.

Agent Alerte Armes Armée Arnaque BAC BAC+3 BAC+5 BEP CAP Catégorie A Catégorie B Catégorie C Cloud CNIL Commissaires contrôle Cyber Défense Ecologie Europe Gardiens de la paix Gradés IA Incendie Informatique Internet JO maison Numérique Officiers ordinateur Quantique Recrutement Réseaux sociaux Réservistes Sans diplôme Santé Sous Officiers Surveillance Sécurité Sûreté Technologie Union européenne Voyage

Vous trouverez ci-dessous les derniers articles mis en ligne :

INFORMATION

L’article (analyse, conseil, étude) est unique et a été rédigé par un bénévole expert de chez ADESS, ayant une grande expertise dans sa thématique de prédilection. Il a accumulé une expérience professionnelle significative et des diplômes qui lui sont associés.

ADESS n’a aucune intention d’approuver ou d’infirmer les opinions exprimées dans les publications, qui restent la propriété de leurs auteurs :