Agent de sécurité mobile

19 Fév 2022 | Métiers Sécurité, Sécurité privée, Surveillance | 0 commentaires

EN QUOI CONSISTE CE MÉTIER ?

L’agent de sécurité mobile est un agent de sécurité qui effectue des rondes à horaires variables ou non, sur plusieurs sites et intervient sur alarme dans le cadre des missions de télésécurité. Son travail principal consiste à effectuer des rondes de surveillance et/ou des interventions pour prévenir des malveillances et des risques facilement détectables tels que l’incendie ou l’intrusion.

DES MISSIONS VARIÉES ET TOUJOURS DANS L’ACTION !

• Il/Elle effectue des rondes de surveillance pour prévenir des malveillances et des risques facilement détectables tels que l’incendie ou l’intrusion ;
• Il/Elle intervient suite à une alarme pour effectuer une levée de doute et détecter l’origine de l’alarme ;
• Il/Elle prévient ou fait prévenir les services ou personnes concernés en mesure de faire cesser le trouble concerné ;
• Il/Elle procède aux actions de sauvegarde adaptées et assure la continuité de la protection du site selon les consignes prédéterminées et/ou les instructions du centre de télésurveillance ;
• Il/Elle rend compte de sa mission à sa hiérarchie, au client par l’intermédiaire de la fiche visite, ainsi qu’éventuellement aux services publics concernés.

LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT

Il faut justifier d’une aptitude professionnelle initiale obligatoire comme par exemple le CQP APS, être majeur, avoir un casier judiciaire compatible avec l’exercice d’une activité privée de sécurité être en possession d’une carte professionnelle et le Permis B.

DES FORMATIONS ACCESSIBLES A TOUS

Différents niveaux d’études sont possibles pour exercer ce métier. Les CAP (ou équivalent), MC ou BP représentent les diplômes de base. Avec un bac + 3 ou un bac + 5, on occupe directement un poste
d’encadrement. Viennent s’ajouter des qualifications professionnelles (agent de sécurité incendie certifié, opérateur certifié en télésécurité, conducteur de chien de défense certifié…) reconnues par la convention
collective nationale. L’ensemble des formations initiales de l’ensemble des métiers de
la sécurité privée comportent un tronc commun de 41 heures. Il permet d’acquérir des connaissances liées à l’environnement juridique de la sécurité privée (le livre VI du code de la sécurité intérieure, le
code pénal, l’article 73 du code de procédure pénale, le respect des libertés publiques, la déontologie professionnelle), mais également aux comportements et actions que tous les agents de sécurité privée
doivent maîtriser de manière identique (les premiers secours, les situations conflictuelles, la transmission des informations).

Consulter les formations ou les métiers